Turquie: 25 soldats blessés, 7 disparus après une explosion "accidentelle"

Des heurts éclatent souvent dans cette région de Turquie
Des heurts éclatent souvent dans cette région de Turquie - © ILYAS AKENGIN - AFP

Au moins 25 soldats turcs ont été blessés et sept militaires étaient portés disparus vendredi à la suite d'une explosion "accidentelle" survenue après un tir d'artillerie sur une base de l'armée dans le sud-est de la Turquie, selon les autorités.

Le ministère turc de la Défense a expliqué dans un communiqué que l'"accident" s'était produit après le tir "d'une munition d'arme lourde" sur la base militaire de Süngü Tepe, dans la province de Hakkari, près des frontières avec l'Irak et l'Iran.

Au total, 25 militaires ont été hospitalisés pour des blessures dont la gravité n'a pas été précisée et les autorités cherchaient à localiser sept soldats portés disparus, a indiqué le ministère, ajoutant qu'une enquête avait été ouverte.

Les circonstances de cette explosion qui a fait un nombre élevé de victimes restent cependant floues et les autorités judiciaires ont interdit aux médias de diffuser des images liées à l'incident. Le quotidien proche du pouvoir Yeni Safak a néanmoins publié sur son site la photo d'une épaisse colonne de fumée noire s'élevant au-dessus d'une colline.

Alors qu'il évoquait dans un premier communiqué l'explosion d'une "munition défectueuse" au moment d'un "tir d'artillerie", le gouvernorat de Hakkari a évoqué dans un nouveau texte publié sur son site une "explosion survenue dans un dépôt de munitions".

Selon ce communiqué, le gouverneur de la province Idris Aybiyik a rendu visite aux soldats hospitalisés.

Des éclatements réguliers dans cette région

Signe de la gravité de l'incident, le ministre de la Défense Hulusi Akar et le chef d'état-major des armées Yasar Güler se sont rendus dans la soirée à Hakkari, la préfecture de la province du même nom. La base où s'est produite l'explosion est située dans une zone montagneuse reculée et difficile d'accès, théâtre d'escarmouches régulières entre les forces armées turques et des membres du PKK.

D'après les médias turcs, les militaires blessés ont été héliportés vers des hôpitaux dans les villes de Hakkari et de Yüksekova. Il n'était pas clair dans l'immédiat si cette explosion s'était produite dans le cadre d'une mission de combat ou d'un exercice.

Le sud-est à majorité kurde de la Turquie est secoué depuis plusieurs années par de violents combats entre l'armée turque et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), un groupe classé "terroriste" par Ankara et ses alliés occidentaux. La Turquie bombarde en outre régulièrement les bases arrières du PKK dans le nord de l'Irak.

Après une brève trêve, les combats ont repris de plus belle en 2015, faisant voler en éclats les espoirs d'une résolution pacifique de ce conflit qui a fait plus de 40.000 morts depuis 1984.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK