Tunisie: les caravanes de la Libération en marche

RTBF
RTBF - © RTBF

La mobilisation de la population ne faiblit pas en Tunisie, bien au contraire. Des centaines de personnes ont rejoint Tunis, dimanche, pour demander la démission du gouvernement. Et le syndicat des enseignants appelle à la grève générale.

La protestation des Tunisiens s'est accentuée dans les campagnes et des centaines de personnes ont rejoint Tunis dans un mouvement baptisé "les caravanes de la Libération". D'autres Tunisiens devraient arriver ce lundi. Ils exigent la démission du gouvernement où siègent des membres de l'équipe sortante du dictateur Ben Ali. Les jeunes ruraux ont été rejoints hier par des milliers de manifestants. Et, dans la soirée, des centaines d'entre eux ont bravé le couvre-feu pour camper sous les grilles de la Primature, les bureaux du premier ministre.

Le gouvernement, lui, fait le gros dos et semble tabler sur l'essoufflement de la protestation, un essoufflement qui n'est pas vraiment à l'ordre du jour. Pour preuve, les manifestations à Tunis ou cet appel à la grève générale lancé par les syndicats de l'enseignement primaire. L'école, fermée depuis le 10 janvier, soit 4 jours avant la fuite du président Ben Ali en Arabie Saoudite, devait en principe rouvrir ses portes aux collégiens ce lundi. Mais à l'instar des caravanes de la Libération, les syndicats des enseignants appellent à la grève et exigent la démission du gouvernement.

 

Africa Gordillo

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK