Tunisie: l'instance d'indemnisation des victimes de Ben Ali formée

Les quinze membres de cette instance ont été élus par les députés par 94 voix pour, 23 contre et 13 abstentions, plus de six mois après l'adoption de la loi sur la justice de transition, et après deux ans d'âpres batailles politiques.

Les personnalités choisies sont des militants des droits de l'Homme, des représentants d'associations de victime, des opposants à Ben Ali ou encore des juristes.

L'Instance de vérité et de dignité sera chargée de recenser et d'indemniser les victimes des abus des régimes de Zine El Abidine Ben Ali, renversé en 2011, et Habib Bourguiba, le père de l'indépendance. Elle vise aussi à identifier les coupables et à les traduire en justice.

Celle-ci disposera de très larges pouvoirs, son champ de compétence concernant "toute agression caractérisée ou méthodique perpétrée à l'encontre de l'un des droits de l'Homme par les organismes de l'Etat, par des groupes ou par des individus agissant en son nom ou sous sa protection".

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK