Tunis demande à Ottawa d'arrêter un proche de Ben Ali

RTBF
RTBF - © RTBF

La Tunisie a officiellement demandé au Canada d'arrêter Belhassen Trabelsi, beau-frère du président déchu Ben Ali, selon des propos de l'ambassadeur tunisien à Ottawa cités jeudi par la télévision publique Radio-Canada.

Dans le même temps, le statut de résident permanent canadien de Belhassen Trabelsi et de sa famille a été annulé en raison de la non-observation par ces derniers des obligations qui s'y rapportent, a appris l'AFP de source gouvernementale.

"Ils peuvent faire appel de cette décision et si elle est maintenue, ils peuvent demander l'asile", a-t-on ajouté.

"C'est un signal clair disant qu'ils ne sont pas bienvenus au Canada", cependant "il faudra du temps, au moins plusieurs mois, avant qu'ils puissent être renvoyés", a précisé la source gouvernementale.

Belhassen Trabelsi - frère de Leïla Trabelsi, épouse de l'ex-président Zine El Abidine Ben Ali - ainsi que sa femme, leurs quatre enfants et leur gouvernante, ont atterri jeudi dernier à Montréal à bord d'un avion privé, rapportaient mercredi les quotidiens La Presse et The Globe and Mail, ainsi que la chaîne LCN.

Ces révélations sont intervenues le même jour que l'émission par Tunis d'un mandat d'arrêt international contre Ben Ali, son épouse - tous deux en Arabie Saoudite - et six autres membres de leur famille, dont Belhassen Trabelsi.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK