Mohamed Merah devrait finalement être inhumé ce jeudi soir à Toulouse

Tuerie de Toulouse: le frère Merah aurait confirmé la piste d'un 3ème homme
Tuerie de Toulouse: le frère Merah aurait confirmé la piste d'un 3ème homme - © Tous droits réservés

La mairie de Toulouse, dans le sud-ouest de la France, a annoncé jeudi le report de 24 heures des obsèques de Mohamed Merah, initialement prévues dans l'après-midi, estimant "inopportune" l'inhumation du jihadiste dans la ville théâtre de plusieurs de ses crimes. En fin d'après-midi, Reuters annonce qu'il sera bien inhumé ce jeudi soir.

Mohamed Merah aurait bien bénéficié de l'aide d'un troisième homme pour accomplir son raid meurtrier dans lequel sept personnes ont perdu la vie. Son frère aîné, Abdelkader Merah, l'a avoué aux enquêteurs, rapporte Le Parisien.

"Il n’a pas voulu préciser le nom de cet homme et il n’a pas donné d’éléments supplémentaires pour permettre de le localiser ou de l’identifier. Cette personne est très activement recherchée", ajoute le journal français qui cite une source judiciaire.

L'information qui est déjà reprise par Le Figaro fait suite à la découverte, mercredi, dans un village français d'une voiture dans laquelle ont été retrouvés un casque et des pièces de carénage d'un scooter semblable à celui utilisé par Mohamed Merah pour commettre ses crimes.

Notons que les autorités algériennes ont refusé que les funérailles de Mohamed Merah puissent être organisées dans leur pays "pour des raisons de sécurité". Il devait donc être enterré ce jeudi à 17h dans un cimetière près de Toulouse. C'est ce qu'a annoncé Abdellah Zekri, représentant du recteur de la Grande mosquée de Paris. Le maire de Toulouse a, par la suite, annoncé le report des obsèques de 24 heures.

"Il était français, qu'il soit enterré et qu'on ne fasse pas de polémique avec ça"

"Suite au refus de l'Algérie à la dernière minute d'accepter le corps de Mohamed Merah, (le maire) Pierre Cohen estime que son inhumation sur le territoire de la ville de Toulouse n'est pas opportune. Il a donc demandé au préfet de Région de différer l'inhumation de 24 heures et interpelle l'Etat à ce sujet", a dit la mairie.

Le président Nicolas Sarkozy a souhaité jeudi qu'on ne "fasse pas de polémique" avec les obsèques de Mohamed Merah. "Il était français, qu'il soit enterré et qu'on ne fasse pas de polémique avec ça", a déclaré Nicolas Sarkozy, interrogé par la chaîne d'information en continu BFM TV en marge d'un déplacement de campagne dans le sud-est de la France.

Finalement, l'agence Reuters annonce peu avant 18h que Mohamed Merah sera inhumé ce jeudi soir dans un cimetière de Toulouse.

La perspective d'une inhumation près de Toulouse, où Mohamed Merah a presque toujours vécu, suscite chez beaucoup l'inquiétude que sa tombe ne devienne un exutoire pour les expressions de haine, mais aussi de sympathie.

"J'ai dit ce que je pensais de Mohamed Merah, qui a agi d'une façon monstrueuse. J'ai dit que les protestations de son père étaient profondément indignes et indécentes. En tant que chef de l'Etat, j'aurais préféré qu'on puisse interpeller Mohamed Merah vivant. Nous avons tout fait pour cela, la police a fait un travail remarquable et j'ai considéré que les polémiques d'ailleurs étaient honteuses", a ajouté Nicolas Sarkozy.

Le père de Mohamed Merah, Mohamed Benalel Merah, avait annoncé lundi vouloir porter plainte contre la France après la mort de son fils sous les balles de la police.

C. Biourge et AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK