Trump devant ses partisans en Floride: la Maison Blanche fonctionne "sans heurt"

Donald Trump a ravi samedi soir des milliers de supporteurs lors d'un grand rassemblement en Floride, aux airs de campagne électorale, assurant que sa présidence se déroulait "sans heurt" et s'en prenant avec virulence à une presse "malhonnête".

Discours assez agressif

Après un premier mois houleux à la Maison Blanche, le milliardaire au programme populiste, nationaliste et protectionniste, a donné un discours au ton combatif, voire très agressif, devant des milliers de personnes réunies dans un hangar à l'aéroport de Melbourne, en Floride. "La Maison Blanche fonctionne tellement sans accroc, sans heurt. Croyez-moi, j'ai hérité d'un grand bazar", a lancé le successeur de Barack Obama, sous les cris et les applaudissements de ses partisans.

Dans un discours au ton et au contenu identiques à ses meetings de campagne en 2016, le président des Etats-Unis s'en est pris une nouvelle fois aux médias généralistes "malhonnêtes" qu'il accuse de propager des "mensonges". "Nous sommes un peuple libre et indépendant, nous ferons nos propres choix. Nous sommes ici aujourd'hui pour dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité", a lancé le tribun. Son épouse a également pris la parole lors de ce rassemblement, entrainant d'abord la foule d'un simple "prions" avant de réciter un "Notre père".

Melania Trump s'est exprimée

La Première dame s'est ensuite lancée dans une défense et illustration du premier mois de son mari à la Maison Blanche. "L'Amérique que nous voulons est une Amérique qui fonctionne pour tous les Américains et au sein de laquelle tous les Américains peuvent travailler et réussir", a-t-elle lancé à la foule. "Une Nation qui s'engage à ce que les gens soient plus respectueux les uns des autres, plus unis des deux côtés de l'idéologie politique. Je serai toujours fidèle à moi-même et je vous serai toujours fidèle, peu importe ce que l'opposition dit de moi", a asséné Mme Trump.

Celle à qui il est parfois reproché de ne pas s'être encore installée à Washington - restant à New york où son jeune fils Barron finit son année scolaire - de ne toujours pas assumer toutes les fonctions qui échoient à la Première dame, selon une coutume longuement établie, a répondu samedi. "J'agirai dans le meilleur intérêt de vous tous. Je me suis engagée à créer et à apporter mon soutien à des initiatives qui sont chères à mon coeur, qui auront un impact sur les femmes et les enfants partout dans le monde", a-t-elle promis. "Mon mari crée un pays d'une grande sécurité et prospérité", a-t-elle encore dit avant de lui céder le podium.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK