Trump annule une visite à Londres, où il risquait un mauvais accueil

Le président américain Donald Trump, le 11 janvier 2018 à la Maison Blanche, à Washington
Le président américain Donald Trump, le 11 janvier 2018 à la Maison Blanche, à Washington - © SAUL LOEB

Donald Trump a annoncé vendredi qu'il annulait sa visite à Londres destinée à inaugurer la nouvelle ambassade des Etats-Unis, où il risquait d'être accueilli par des manifestations hostiles.

"La raison pour laquelle j'annule mon voyage à Londres est que je ne suis pas un grand fan de l'administration Obama qui a vendu l'ambassade la mieux située et la plus agréable à Londres pour des 'cacahuètes', afin d'en construire une autre bien plus éloignée pour 1,2 milliard de dollars", a écrit M. Trump dans un tweet nocturne.

"On voulait que je coupe le ruban. NON!", a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis avaient en fait annoncé leur intention de déménager leur ambassade sur un nouveau site en octobre 2008, lorsque George W. Bush était à la Maison Blanche et non sous la présidence Obama.

Une excuse pour éviter des manifestations anti-Trump ?

Les médias britanniques spéculaient depuis des semaines sur la date d'une visite de M. Trump pour inaugurer ce bâtiment flambant neuf, qui ouvrira ses portes au public le 16 janvier. En forme de cube, il a été conçu par le cabinet d'architectes américain KieranTimberlake et se situe dans le sud-ouest de Londres, au bord de la Tamise.

Mais la venue de Donald Trump était susceptible de provoquer une série de manifestations dans la capitale britannique, dans un contexte de tensions entre les deux alliés historiques.

Le député travailliste Ed Miliband a réagi au tweet du président américain en réfutant la raison invoquée par Trump : "Non, c'est parce que personne ne souhaitait votre venue. Et vous avez compris le message".

"Beaucoup d'entre nous, Londoniens, sont ravis que Trump n'amène pas ses opinions racistes et misogynes néfastes ici en inaugurant la nouvelle ambassade américaine", a renchéri sur Twitter un autre député travailliste, Steve Reed.

Beaucoup d'internautes se sont aussi amusés à détourner l'information comme celui-ci :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK