Trump a-t-il révélé au Russe Lavrov des informations classifiées? Non, selon Washington

La Maison Blanche a réagi lundi soir aux affirmations du Washington Post, qui raconte sur base des dires d'un responsable américain, que le président Donald Trump a révélé au ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov des informations classifiées confidentielles, au sujet d'une menace terroriste liée à l'EI, et cela sans accord des sources lui ayant fourni ces informations.

Ces échanges, sur des informations hautement classifiées, auraient eu lieu mercredi lors de la visite au Bureau Ovale du chef de la diplomatie russe. Sans surprise, Washington a démenti ces accusations lundi soir."L'histoire qui a été publiée ce soir est fausse (...). J'étais dans la pièce, cela ne s'est pas passé", a indiqué le général H.R. McMaster, qui dirige le Conseil de sécurité nationale, lors d'une brève allocution à la Maison Blanche. "A aucun moment, des méthodes de renseignement ou des sources n'ont été évoquées", a-t-il ajouté.

Dans cette déclaration, il n'a cependant pas explicitement contesté que des informations classifiées aient été abordées par le président américain lors de sa rencontre avec Lavrov, qui a déjà fait couler beaucoup d'encre. Les deux hommes "ont passé en revue les menaces posées par des organisations terroristes, y compris les menaces pesant sur l'aviation", a précisé le général H.R. McMaster.

A propos de la menace des ordinateurs portables dans les avions

Selon le Washington Post, les informations partagées par le président, issues d'un partenaire des Etats-Unis, concernaient en effet une menace terroriste liée à l'utilisation d'ordinateurs portables dans des avions. Washington a récemment introduit une interdiction d'emporter ordinateurs portables et tablettes en cabine, sur les vols de différentes compagnies aériennes opérant vers son territoire.

Le secrétaire d'Etat Rex Tillerson, également présent mercredi dans le Bureau Ovale, a quant à lui précisé lundi que "pendant la rencontre du président Trump avec le ministre (russe) des Affaires étrangères Lavrov, un large spectre de sujets a été abordé, dont les efforts communs et les menaces en matière de contre-terrorisme. Pendant cet échange, la nature de menaces spécifiques a été discutée, mais ils n'ont pas parlé des sources, de méthodes ou d'opérations militaires". 

Extrait du JT 13h du mardi 16 mai:

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir