Trafic de cocaïne international démantelé : 16 arrestations et 54 perquisitions en Belgique

Une organisation criminelle active dans le trafic de cocaïne entre l'Amérique latine et la Belgique a été démantelée sous la direction d'un juge d'instruction de l'arrondissement du Limbourg, a annoncé jeudi le parquet fédéral. Ce sont 29 personnes qui ont été interpellées à la suite d'une série de 54 perquisitions menées le lundi 28 septembre et ce jeudi 1er octobre en Belgique et 13 autres aux Pays-Bas, en Espagne et au Royaume-Uni. Parmi elles, 16 ont été placées sous mandat d'arrêt et inculpées entre autres d'importation de stupéfiants, de blanchiment d'argent et d'appartenance à une organisation criminelle.

Lundi, près de 1,3 million d'euros en espèce, 700.000 euros sur des comptes en banque et 62.000 euros en actions ont été saisis, de même que des armes et une quarantaine de véhicules.

Aux Pays-Bas, trois personnes ont été privées de liberté en vue de leur remise prochaine à la Belgique. De plus, 66.850 euros et 9 fusils ont été saisis.

En Espagne, une personne a été arrêtée et 35.000 euros en espèces confisqués, de même qu'une arme et une quinzaine de véhicules.

L'organisation démantelée disposait d'un arsenal technique permettant de retirer des cargaisons de containers à leur arrivée à Anvers.

L'enquête a été ouverte à la suite de la saisie, fin 2019, de 2.800 kg de cocaïne dans un container destiné à une entreprise de Maasmechelen. Une seconde cargaison de 650 kg a été saisie dans la suite de l'enquête et quatre suspects ont été arrêtés en rapport. Les enquêteurs estiment que l'organisation a importé encore 10 cargaisons. En supposant que la quantité minimale est de 650 kg, le chiffre d'affaire est évalué à au moins 195 millions et la valeur marchande à 325 millions d'euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK