Tirs de police lors d'un incident devant l'ambassade d'Ukraine à Londres

Des policiers britanniques ont fait usage de leurs armes à feu et d’un taser pour arrêter un homme qui a embouti le véhicule de l’ambassadrice d’Ukraine puis tenté de renverser des policiers à Londres samedi matin, a annoncé Scotland Yard.

La police a expliqué dans un communiqué avoir été contactée vers 08h30 (07h30 GMT) « pour une voiture entrée en collision avec plusieurs véhicules garés près de l’ambassade ukrainienne », située dans le quartier chic d’Holland Park.

A leur arrivée sur les lieux, « un véhicule s’est dirigé vers les officiers de police », a indiqué la police, précisant que les policiers avaient fait usage de leurs armes à feu et d’un taser (pistolet à impulsions électriques).

« Le véhicule a été stoppé et un homme âgé d’une quarantaine d’années a été arrêté », a relaté la police, précisant que le suspect n’avait pas été blessé mais avait été conduit à l’hôpital par mesure de précaution.

La police ne considère pas cet incident comme étant de nature terroriste. Une enquête a été ouverte sur l’utilisation d’armes à feu par les policiers.

L’ambassade d’Ukraine a affirmé dans un communiqué que la voiture de l’ambassadrice, Natalia Galibarenko, avait été « délibérément » ciblée, à deux reprises, par l’automobiliste.

« Le véhicule officiel de l’ambassadrice d’Ukraine auprès du Royaume-Uni a été délibérément percuté alors qu’il était garé devant l’immeuble de l’ambassade d’Ukraine », a rapporté la représentation diplomatique.

« La police a été contactée immédiatement et le véhicule du suspect a été bloqué. Néanmoins, malgré les actions de la police, l’attaquant a percuté de nouveau la voiture de l’ambassadrice », a ajouté l’ambassade. « En réaction, la police a été forcée d’ouvrir le feu sur le véhicule de l’assaillant », qui a été « arrêté et emmené au poste de police ».

L’ambassade précise qu’aucun membre de l’ambassade « n’a été blessé ».
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK