Tirs au musée de l'Holocauste à Washington: un mort

Le tireur est entré dans le bâtiment en portant "une longue arme", a indiqué un porte-parole de la police sur place pendant que des hélicoptères tournoyaient au-dessus du périmètre bloqué à la circulation par la police.

L'homme "est entré dans le musée et a tiré sur un des agents de sécurité. Cet agent de sécurité et le tireur ont tous les deux été blessés par balle", a-t-il poursuivi, expliquant que "deux autres agents de sécurité ont dû riposter aux coups de feu lorsque l'homme est entré dans le musée.

Selon les chaînes de télévision, le tireur est un homme de 88 ans identifié comme étant James Von Brunn, un habitant du Maryland, qui aurait des liens de longue date avec des organisations racistes et antigouvernementales et a fait de la prison pour avoir introduit une arme au sein de la banque centrale américaine.
"L'agent de sécurité qui a été touché et le tireur ont été transportés à l'hôpital George Washington" et "je ne sais pas quel est leur état physique", a poursuivi le porte-parole de la police.

Une troisième personne, plus légèrement blessée, probablement par des débris de verre, a été soignée sur place.

Le musée de l'Holocauste, qui se trouve à quelque 500 mètres de la Maison Blanche, a été évacué dès les premiers coups de feu.

Un témoin, Angela Andelson, 22 ans, une habitante de San Francisco qui visitait le musée, a dit avoir entendu cinq coups de feu. "J'étais près de l'entrée quand le tireur est arrivé", a-t-elle raconté.

"J'ai entendu un coup, c'était fort, comme si quelqu'un faisait tomber quelque chose", a-t-elle poursuivi.

"Et j'ai vu tous ces agents de sécurité qui se mettaient à couvert. J'ai jeté un coup d'œil et j'ai vu le tireur qui entrait avec une sorte de longue arme. J'ai couru dans une des expositions pour me mettre à couvert".

"Quand j'ai regardé, il y a eu peut-être deux à quatre coups de feu, " a expliqué Angela Andelson, ajoutant que "tout le monde criait et tentait de se protéger en s'aplatissant au sol, sous les bancs".

Maria Hernandez, une autre témoin, visitait le musée en compagnie de ses grands-parents. "Nous avons entendu des coups de feu et à travers une porte vitrée j'ai vu un agent de sécurité faire feu en direction du tireur, un homme au sol, sur le ventre et quand j'ai à nouveau regardé en arrière pendant que nous allions tous vers la sortie j'ai vu du sang partout sur le sol", a-t-elle raconté.

"Nous étions terrifiés. On a compris immédiatement ce qui se passait. Nous étions assez près du tireur, nous ne savions pas si nous serions les prochains", a raconté à la chaîne MSNBC un autre témoin, Dave, qui visitait le musée avec sa femme et ses deux petits-fils de 15 et 17 ans.

Cette fusillade intervient quelques jours seulement après une visite du président américain, Barack Obama, au Moyen-Orient et en Europe, où il a rendu hommage aux victimes de l'Holocauste en visitant l'ancien camp d'extermination de Buchenwald en Allemagne.

Plus de 30 millions de personnes ont visité le musée de l'Holocauste depuis son ouverture en 1993, dont 85 chefs d'Etats.

(M.S. avec Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK