Theresa May à Bruxelles: que peut-elle encore espérer?

Theresa May à Bruxelles: que peut-elle encore espérer?
Theresa May à Bruxelles: que peut-elle encore espérer? - © OLI SCARFF - AFP

Tout juste rescapée d'un vote de défiance et une journée "difficile" selon ses propres mots, Theresa May va tenter, cet après-midi à Bruxelles, d'obtenir de nouvelles garanties sur l'accord du Brexit. Face à elle, des Européens prêts à "l'aider" à convaincre son parlement mais excluant de renégocier les termes du divorce.

La Première ministre britannique ne s'attend d'ailleurs pas à "une percée immédiate" au cours de ce sommet, mais elle espère "que nous pourrons commencer à travailler aussi rapidement que possible sur les assurances nécessaire". Elle s'exprimera dans l'après-midi devant ses homologues des pays de l'Union, réunis pour un sommet de deux jours. Les 27 se concerteront ensuite sans elle, dans la soirée, pour évaluer "ce qu'ils peuvent lui offrir", a expliqué un responsable européen.

Pour sa part, Donald Tusk, le président du Conseil européen, a écrit sur son compte Twitter qu'il allait rencontrer la Première ministre Theresa May "pour des discussions de dernière minute", avant la réunion à 28.

Que reste-t-il à grapiller?

Mais que peut encore espérer Theresa May aujourd'hui à Bruxelles? Sa priorité est de s'assurer du caractère temporaire du backstop, le "filet de sécurité", une disposition prévoyant en dernier recours le maintien du Royaume-Uni dans une union douanière avec l'UE pour éviter le retour d'une frontière dure sur l'île d'Irlande.

"La marge est extrêmement étroite, ce sera un exercice de communication", a confié un haut diplomate d'un Etat membre. Selon des sources diplomatiques, les Européens travaillent à un texte à publier ce soir pour apaiser les inquiétudes liées à ce backstop.

Selon un projet de texte qui circulait jeudi matin, les 27 seraient prêts à écrire dans les conclusions du sommet que le backstop ne "serait mis en place que pour une courte période et seulement pour le strict temps nécessaire". "Il y a le mot "temporaire", mais "rien de tout cela n'est nouveau. Il n'y a pas de date pour la fin du backstop", a commenté une source diplomatique.

Les 27 pourraient aussi "examiner si de nouvelles assurances peuvent être fournies" ultérieurement."On donne quelque chose à May aujourd'hui et en janvier peut-être plus", a expliqué cette même source pour décrire cette stratégie en deux temps.

Nouveau vote au Parlement britannique

Contrairement à ce que demandaient plusieurs députés, qui militaient pour un nouveau vote du Parlement britannique avant les fêtes de fin d'année, le vote sur le texte du Brexit interviendra entre le 8 et le 21 janvier prochain. Le vote se tiendra après la reprise parlementaire, prévue le 7 janvier, et avant la date butoir du 21 janvier précédemment fixée par l'exécutif.

Theresa May a par ailleurs confirmé qu'elle quitterait son poste à la tête du gouvernement avant les prochaines élections prévues en 2022.

Toute l'actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d'information européenne.

 

Journal télévisé 13H

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK