Thaïlande: le principal opposant déchu de son mandat de député

Thaïlande: le principal opposant déchu de son mandat de député
Thaïlande: le principal opposant déchu de son mandat de député - © LILLIAN SUWANRUMPHA - AFP

Le milliardaire Thanathorn Juangroongruangkit, un des principaux opposants au gouvernement thaïlandais, a été déchu mercredi de son mandat de député, accusé d'avoir enfreint la législation électorale lors des législatives de mars.

"Son mandat a pris fin", a déclaré Worawit Kangsasitiam, juge à la Cour constitutionnelle.

S'il était reconnu coupable, l'homme d'affaires pourrait par la suite se voir exclu de la vie politique et condamné à une peine maximale de 10 ans de prison.

Son parti Future Forward est devenu la troisième force politique du pays à l'issue de législatives controversées de mars, remportées par le général Prayut Chan-O-Cha au pouvoir depuis le coup d'état de 2014 et désormais à la tête du gouvernement civil.

Bête noire du gouvernement

Depuis, Thanathorn Juangroongruangkit, 40 ans, ne ménage pas ses attaques contre l'armée, encore très puissante dans le royaume. Il plaide notamment pour une baisse des dépenses militaires et la fin de la conscription.

Il fait déjà  face à plusieurs procédures judiciaires. Dans celle-ci, il avait été accusé par la commission électorale d'avoir détenu des actions dans le groupe de médias V-Luck au moment des élections, ce qui est interdit par le code électoral. La commission avait alors saisi la Cour constitutionnelle.

Le richissime homme d'affaires avait dès le mois de mai été temporairement suspendu de ses fonctions parlementaires dans l'attente de la décision de la Cour.

La Cour constitutionnelle, proche du pouvoir en place, avait déjà fait taire des voix récalcitrantes juste avant les élections de mars, en prononçant la dissolution du mouvement Thai Raksa Chart, lié à l'ex-Premier ministre en exil Thaksin Shinawatra, autre bête noire des militaires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK