Tests en cours pour 10 minutes dans l'espace, les futures excursions des millionnaires

Nouveau terrain de jeu pour les touristes ultra-riches: l'espace. SpaceX, Virgin Galactic, Blue Origin... les compagnies spatiales privées envoient des capsules à une centaine de kilomètres de la Terre. Le but: lancer d'ici quelques mois les premiers touristes en orbite mais aucune date n'est encore annoncée. En attendant les tests se poursuivent. Cette semaine, la capsule New Shepard a été propulsée depuis le désert du Texas. Décompte.

3, 2, 1... Lancement de la capsule New shepard réussi. Direction : le ciel. Et plus précisément, la frontière avec l’espace à 107 km d’altitude, là on l’on peut admirer la courbe de la Terre, la profondeur de notre univers.

Le retour sur le sol texan se fait dans un nuage de poussière. Durée totale du vol : 10 minutes. Le vaisseau atterrit à la verticale. On dirait presque que les images sont inversées. Et pourtant nous ne sommes pas dans la dernière science-fiction de Christopher Nolan mais dans un futur proche : celui du tourisme spatial.

Bienvenue à bord. Dans une pub sur Twitter, la compagnie spatiale Blue Origin, appartenant au patron d'Amazon Jeff Bezos, présente l’intérieur : six sièges à la pointe de la technologie, "les plus grandes fenêtres que l’on peut retrouver dans l’espace", et des caméras. Non, pas pour filmer le paysage mais bien pour capturer ce qu’il se passe à l’intérieur de la capsule: le moment où les passagers flottent dans l’habitacle.

"De quoi donner la possibilité à des touristes comme vous et moi d’explorer les étoiles" nous dit la présentatrice… Comme vous et moi ? Pas vraiment. Le prix devrait atteindre plusieurs centaines de millier d’euros.

Les concurrents de Blue Origin ont déjà vendu leurs premiers tickets pour 215 000 euros. Plusieurs sociétés comptent en effet se partager ce marché interplanétaire dont Virgin Galacticdu milliardaire Richard Branson, qui ne lésine pas non plus sur la mise en scène de ses futurs voyages.

Ici, la technique est différente. Nous ne sommes plus dans une capsule au sommet d’une fusée mais dans un double avion supersonique. Leonardo Di Caprio, Lady gaga, ou encore Justin Bieber ont déjà leur ticket.

Mais certains voient encore plus loin : la Lune. C’est là que Space X veut envoyer des touristes. Enfin, pas sur la Lune mais autour de notre satellite naturel. La société prévoit également des séjours d’une semaine dans l’espace attaché à la station spatiale internationale. Prix de la semaine de vacances: 47 millions d’euros. Le projet est prévu pour 2024. Une Odyssée de l’espace qui ne semble pas avoir de limites.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK