Tensions Chine-USA : à Taïwan, la Chine répond à la visite d'un ministre américain par des exercices militaires

Keith Krach devrait dîner ce vendredi soir avec la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen
Keith Krach devrait dîner ce vendredi soir avec la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen - © HANDOUT - AFP

La Chine a annoncé ce vendredi avoir lancé des exercices militaires à proximité de Taïwan, en réponse à l'arrivée la veille d'un ministre américain sur l'île, considérée par Pékin comme territoire chinois.

Les tensions sino-américaines sont au plus haut ces derniers mois sur un grand nombre de sujets, de Hong Kong au commerce, en passant par le Covid-19, les Ouïghours ou l'application de vidéos TikTok.

Tensions accrues

L'arrivée ce jeudi à Taïwan du sous-secrétaire d'État américain pour la croissance économique, l'énergie et l'environnement Keith Krach, qui doit participer ce samedi à un hommage au défunt président taïwanais Lee Teng-hui, a ravivé encore le climat de tension entre Washington et Pékin. En effet, la Chine considère toujours le territoire insulaire comme lui appartenant. Elle s'oppose ainsi à toute venue à Taipei de dirigeants étrangers, ces visites étant de nature à donner une légitimité aux autorités taïwanaises.

"L'armée a entamé aujourd'hui des exercices militaires de combat à proximité du détroit de Taïwan", qui sépare l'île du continent, a indiqué lors d'une conférence de presse Ren Guoqiang, un porte-parole du ministère chinois de la Défense. "Il s'agit d'une opération légitime et nécessaire afin de garantir la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine, et prise en réponse à l'actuelle situation dans le détroit de Taïwan", a-t-il indiqué.


►►► Lire aussi : la Chine et les Etats-Unis se dirigent de plus en plus vers une nouvelle guerre froide ?


Fanfaronnades militaires

Depuis le Guyana, petit pays d'Amérique du Sud où il était en déplacement, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a vertement réagi, s'en prenant aux "fanfaronnades militaires" de la Chine, lors d'une conférence de presse.

Keith Krach devrait dîner ce vendredi soir avec la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen, bête noire de Pékin car elle appartient à parti politique qui milite traditionnellement pour l'indépendance.


►►► Lire aussi : Taïwan: la Chine se dit prête à reprendre l'île indépendante par tous les moyens


La Chine continentale (dirigée par le Parti communiste) et l'île de Taïwan (refuge de l'armée nationaliste chinoise à l'issue de la guerre civile en 1949) sont administrées par deux régimes différents depuis plus de 70 ans.