Tchétchénie : 200 personnes et des chants pour l’enterrement de l’assassin de Samuel Paty

Abdoullakh Anzorov, auteur de l’attentat contre un professeur français d’un collège à Conflans-Saint-Honoriene (Yvelines), a été enterré dimanche 6 décembre en Tchétchénie d'où il est originaire.

L’assassin de Samuel Paty a été enterré dans le village de Shalazhi. Avant même l’arrivée du corps de Abdoullakh Anzorov, âgé de 18 ans, des policiers bloquaient déjà l’accès au village. Selon le média local "IADAT" sur le service de messagerie Telegram, des policiers et militaires empêchaient de filmer en confisquant les téléphones de quiconque tentait de prendre des images.

Cependant, certaines vidéos sont parvenues au média et se retrouvent aussi sur Instagram. On voit plusieurs dizaines de personnes suivre, en chantant, le corps du jeune homme. Environ 200 personnes issues de la famille Anzorov ainsi que des amis étaient présents dans ce village bouclé rapporte le site Kavkazski Ouzel

Toujours selon le même média, les sites d’informations tchétchènes n’ont pas communiqué autour du rapatriement du corps ainsi que de l’enterrement du terroriste responsable de la mort de Samuel Paty. Le corps serait arrivé de France le 5 décembre, suivi dans la foulée de la mise en quarantaine du village excepté pour les habitants. Le dimanche 6 décembre ont eu lieu les funérailles, et ce lundi 7 décembre aucune information officielle des autorités n’a été communiquée.

Ramzan Kadyrov, chef de la République de Tchétchénie, avait condamné l’acte du jeune homme de 18 ans. Mais il avait aussi critiqué fortement la position d’Emmanuel Macron qui soutenait les caricatures du prophète Mahomet. Cette république de la Fédération Russe, frontalière avec la Géorgie dans le Caucase du Nord, est en grande majorité musulmane.

France : hommage au professeur Samuel Paty (JT du 02/11/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK