Tchernobyl devient un site touristique officiel

Tchernobyl devient un site touristique officiel
Tchernobyl devient un site touristique officiel - © GENYA SAVILOV - AFP

La zone autour de Tchernobyl devient un site touristique, vient d’annoncer le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. Cette annonce fut faite ce mercredi à l’occasion de la signature d’un décret.

Le Président ukrainien a signé un décret, ce mercredi visant à améliorer les sentiers de randonnées et le réseau de téléphonie mobile, dans la zone. "Tchernobyl a terni l’image de l’Ukraine. Il est temps que cela change", a déclaré Volodymyr Zelensky.

50.000 km² contaminés

Il y a 33 ans se produisait l’une des catastrophes nucléaires les plus graves de l’histoire. Un réacteur de la centrale de Tchernobyl explosait en avril 1986. Un nuage radioactif s’est déplacé à travers l’Europe et a contaminé une surface de 50.000 km², selon les Nations Unis. Au moins 31 personnes sont mortes immédiatement après l’explosion et les effets du drame n’ont toujours pas fini de se répandre à l’heure qu’il est.

"Nous comptons créer des couloirs verts pour les touristes", explique Volodymyr Zelensky. "Tchernobyl est un lieu unique sur la planète. La nature est parvenue à renaître après un immense désastre causé par l’Homme. Il faut montrer ce lieu au monde : aux scientifiques, aux écologistes, aux historiens, aux touristes".

Il faut montrer ce lieu au monde

Malgré le taux encore très élevé de radiation sur le site, les milliers de touristes visitent déjà Tchernobyl chaque année. Le nouveau décret défini des plans pour les voies navigables et les points de contrôle dans la région. Il lève également les restrictions de tournage vidéo sur le site.

Inutile de préciser que le succès de ce lieu a sans aucun doute un lien avec la mini-série "Chernobyl" (HBO).

Le gouvernement ukrainien compte également entériner la corruption en introduisant un système de tickets électroniques pour les visiteurs. "Cette zone d’exclusion est aussi un symbole de corruption", explique Volodymyr Zelensky. "Cela comprend les pots-de-vin versés par les touristes aux forces de l’ordre. Cela va cesser sous très peu".

Installation d'une nouvelle arche ce 10 juillet

Le président Zelensky s’exprimait à l’occasion de la mise en service de la nouvelle arche de confinement recouvrant les débris radioactifs du réacteur accidenté de la centrale. La structure en place mesure 108 mètres de haut et pèse 36.000 tonnes. Elle date de 2016 et fut totalement achevée en décembre 2018. La mise en service de l’arche, qui doit assurer la sécurité du site pour les 100 ans à venir, va permettre le démantèlement du dôme précédent installé par les liquidateurs soviétiques. L’arche est assez grande pour couvrir entièrement Notre-Dame de Paris.

Son coût de plus de 1,5 milliard d’euros est financé par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la communauté internationale.

Des effets aujourd'hui

Concernant les victimes de la catastrophe, les chiffres sont disputés. La contamination a causé 5.000 cas de cancer de la thyroïde (la plupart ont été traités et guéris).

Beaucoup soupçonnent que la radiation cause ou causera d’autres cancers, mais les preuves manquent. Parmi les autres problèmes de santé signalés - défauts de naissances compris - on ne sait toujours pas si certains peuvent être attribués aux radiations.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK