Tchéquie : un banquet géant à Prague pour célébrer "la fin de la crise" du coronavirus (vidéo)

Un banquet géant sur une table de 500 mètres de long, recouverte d'une nappe blanche, installée sur le pont Charles dans la capitale tchèque: c'est ainsi que les Praguois étaient invités à fêter mardi la levée de la plupart des mesures mises en place contre le nouveau coronavirus.

La société ne doit pas avoir peur

"Nous voulons célébrer la fin de la crise du coronavirus en rassemblant des gens qui montrent qu'ils n'ont plus peur de se rencontrer les uns les autres, d'accepter une bouchée du sandwich de son voisin", explique à l'AFP Ondrej Kobza, organisateur de l’événement et propriétaire d'un café. "La société ne doit pas avoir peur. Sinon, nous aurons une crise économique, une dépression et cela fera encore plus mal que le Covid-19", ajoute-t-il.

Apportant une fleur, de la nourriture ou de la boisson, les participants au dîner ont partagé leur repas joyeusement sur le pont du 14e siècle, symbole de la ville, et des orchestres improvisés ont joué et chanté autour de la table ornée de marguerites.

"J'ai appris l'existence de cet événement sur Facebook et j'ai trouvé ça intéressant", raconte Galina Khomchenko-Krejcikova, une Russe vivant à Prague, et qui est venue avec un ami. "Je viens juste de sortir du travail donc je n'ai pas eu le temps de préparer quoi que ce soit, mais nous avons quand même apporté du vin et un peu de nourriture que nous avions à la maison", ajoute-t-elle.

Levée des mesures

La République tchèque, qui compte 10,7 millions d'habitants, a levé la plupart des mesures prises contre la pandémie, avec quelque 12.000 cas recensés et moins de 350 morts. A partir du 1er juillet, les Tchèques ne seront plus obligés de porter de masques, sauf dans les hôpitaux, les maisons de retraite, le métro de Prague et deux districts dans le nord-est où le virus circule parmi des travailleurs des mines et leurs proches. A Prague néanmoins, le masque restera obligatoire pour les événements à l'intérieur rassemblant plus de 100 personnes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK