Tata pourrait encore licencier chez Jaguar-Land Rover

RTBF
RTBF - © RTBF

Le constructeur automobile indien Tata Motors, propriétaire de Jaguar et Land Rover, a averti vendredi qu'il pourrait procéder à de nouvelles suppressions d'emplois dans ces entreprises britanniques, en plus des 450 annoncées en janvier.

Le président adjoint de Tata Motors, Ravi Kant, a indiqué lors d'un point de presse que les ventes de modèles Jaguar et Land Rover avaient chuté de 32% sur un an entre juin 2008 et mars dernier.

"Actuellement, les choses commencent à s'améliorer légèrement. (Mais) il pourrait y avoir davantage de pertes d'emplois et de fermetures d'usines si cela s'avère nécessaire", a déclaré le dirigeant.

Tata Motors avait acheté au printemps 2008 les fleurons britanniques Jaguar et Land Rover pour 2,3 milliards de dollars à l'américain Ford. Mais ces acquisitions audacieuses sont bien plus douloureuses que prévu, notamment avec des problèmes de financement. Le groupe indien avait annoncé en janvier la suppression de 450 emplois, dont 300 cadres, en invoquant la baisse de la demande en Europe et en Amérique du Nord pour des véhicules de luxe.

(Belga)

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK