Syrie: "une catastrophe humanitaire menace à Alep"

L'organisation humanitaire demande aux rebelles et aux troupes gouvernementales d'ouvrir la route reliant Alep à la frontière turque: "Nous demandons à toutes les parties prenantes au conflit syrien de laisser la population civile fuir et de laisser s'opérer l'aide humanitaire", explique Raquel Ayora, directrice opérationnelle responsable pour la région d'Alep. "Cette crise humanitaire qui est déjà sérieuse s'aggravera encore si les équipes et supports médicaux ne peuvent plus atteindre la zone. Nous parlons de milliers de personnes totalement isolées de toute aide".

Les rebelles contrôlent la partie orientale d'Alep. "Notre plus grande crainte est que l'unique route menant d'Alep à la frontière turque soit fermée à cause des combats, ce qui rendrait quasiment impossible au personnel humanitaire l'accès aux habitants de l'est de la ville", poursuit Raquel Ayora.

Le régime syrien est disposé à suspendre ses raids aériens et ses tirs d'artillerie sur Alep pendant six semaines pour permettre un cessez-le-feu localisé, a indiqué mardi le médiateur de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK