Syrie: 24 civils tués dans de nouveaux raids du régime sur un fief rebelle

Au moins 24 civils, dont trois enfants, ont été tués mercredi dans de nouveaux bombardements du régime syrien contre la Ghouta orientale, une enclave rebelle proche de Damas, selon l'Observatoire syrien des Droits de l'Homme (OSDH).

Les frappes se sont concentrées sur la localité de Kfar Batna, où 22 civils sont morts sous les barils d'explosifs largués par les avions du régime, a indiqué l'OSDH. Deux autres civils sont morts dans la localité de Jisrine.

Depuis dimanche, plus de 250 civils, dont près de 60 enfants, ont été tués dans la Ghouta orientale et des centaines blessés, selon l'OSDH, qui s'appuie sur un vaste réseau de sources dans le pays en guerre. Plusieurs hôpitaux ont été mis hors service alors que les destructions sont énormes.

Outre leurs bombes, les avions ont largué mercredi des barils explosifs sur les localités d'Arbine et de Aïn Tourma, une arme qui tue de manière aveugle et dont l'utilisation est dénoncée par l'ONU et des ONG internationales, a poursuivi l'OSDH.

Dans la nuit, l'artillerie du régime a tiré plus de 100 obus sur cette vaste enclave, déjà en proie à une grave crise humanitaire en raison du siège du régime.

Violents bombardements sur la Ghouta orientale ce mardi 20 février

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK