Syrie: les terroristes de l'État islamique chassés de leur dernière position à Raqa

L'ex-"capitale" de l'EI en Syrie est devenue le symbole des pires atrocités commises par l'organisation djihadiste, qui y aurait planifié des attentats ayant frappé plusieurs pays ces dernières années, notamment en Europe.
L'ex-"capitale" de l'EI en Syrie est devenue le symbole des pires atrocités commises par l'organisation djihadiste, qui y aurait planifié des attentats ayant frappé plusieurs pays ces dernières années, notamment en Europe. - © BULENT KILIC - AFP

Le groupe Etat islamique (EI) a été chassé mardi de la dernière position qu'il contrôlait à Raqa, son ex-"capitale" en Syrie, après la capture du stade municipal par une alliance antidjihadistes, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). L'alliance a annoncé mardi avoir "totalement" pris la ville de Raqa, après plus de quatre mois de combats avec les djihadistes du groupe Etat islamique (EI).

"Les Forces démocratiques syriennes sont parvenues à capturer le stade municipal (dans le centre-ville) après y avoir pénétré et ratissé la plupart du secteur", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, précisant que "la plupart des djihadistes s'étaient rendus".

Une alliance de combattants kurdes et arabes soutenue par Washington avait annoncé plus tôt mardi avoir repris l'hôpital de la ville.

Symbole des pires atrocités

L'ex-"capitale" de l'EI en Syrie est devenue le symbole des pires atrocités commises par l'organisation djihadiste, qui y aurait planifié des attentats ayant frappé plusieurs pays ces dernières années, notamment en Europe.

Avec l'appui des frappes aériennes de la coalition internationale emmenée par Washington, les FDS sont entrées dans la ville en juin et en ont progressivement reconquis l'essentiel.

Ces derniers jours, en vertu d'un accord négocié par des responsables locaux et des représentants tribaux, les derniers civils pris au piège ont pu être évacués et les djihadistes syriens ont été autorisés à quitter la ville, selon les FDS.

Scène de liesse dans les ruines de Raqa:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK