Syrie: les civils fuient la ville d'Afrine face à l'avancée des troupes turques

Des centaines de civils syriens fuient la région d'Afrine dans le nord-ouest syrien face à l'avancée des troupes turques, le 12 mars 2018
3 images
Des centaines de civils syriens fuient la région d'Afrine dans le nord-ouest syrien face à l'avancée des troupes turques, le 12 mars 2018 - © STRINGER

Des centaines de civils ont fui lundi la ville d'Afrine après la progression des forces turques désormais aux portes de cette cité du nord-ouest de la Syrie, a indiqué une ONG.

Proche de la frontière turque, Afrine est située dans une enclave à majorité kurde du même nom, où l'armée turque et des supplétifs syriens mènent depuis le 20 janvier une offensive pour en déloger la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), qu'Ankara considère comme "terroriste".

Près de 2.000 civils ont fui

Par crainte d'un éventuel assaut turc contre la ville d'Afrine, près de 2.000 civils ont fui et rejoint la localité voisine de Nobol contrôlée par les forces loyales au régime de Bachar al-Assad, a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Des centaines d'autres sont toujours sur les routes pour la quitter", a-t-il ajouté.

Les forces turques et leurs alliés sont parvenus samedi à moins de deux kilomètres d'Afrine, faisant craindre aux habitants un siège de la ville où vivent 350.000 habitants.

Selon un journaliste collaborant avec l'AFP, des dizaines de voitures et de camions transportant des civils et leurs biens faisaient la queue pour sortir de l'enclave en direction des localités adjacentes de Nobol et Zahraa, également sous contrôle du régime.

La guerre en Syrie, qui entre le 15 mars dans sa huitième année, a fait plus de 350.000 morts, d'après l'OSDH.

Déclenché en 2011 par la répression de manifestations prodémocratie, ce conflit s'est complexifié au fil des ans avec l'implication de puissances régionales et internationales, ainsi que de groupes djihadistes, sur un territoire de plus en plus morcelé.

Dans des pick up, des civils fuient Afrine

(Images TRT, télévision turque)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK