Syrie: le régime d'Assad reprend la ville hautement symbolique de Kafranbel, au sud d'Idleb

Syrie: le régime d'Assad reprend la ville hautement symbolique de Kafranbel, au sud d'Idleb
3 images
Syrie: le régime d'Assad reprend la ville hautement symbolique de Kafranbel, au sud d'Idleb - © OMAR HAJ KADOUR - AFP

Les forces du régime syrien ont repris mardi Kafranbel, dans le sud de la province d'Idleb, l'une des premières villes à s'être ralliée à la contestation contre le régime de Damas, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).Soutenu par l'aviation russe, le régime a repris cette ville ainsi que 18 autres villages et localités dans le sud d'Idleb au cours des dernières 48 heures, progressant davantage dans cette province du nord-ouest de la Syrie longtemps tenue par les djihadistes et les rebelles, d'après l'ONG. Plus tôt mardi, l'OSDH avait annoncé la mort d'au moins 19 civils dans des bombardements du régime syrien sur la ville d'Idleb et les localités de Binnich et Maaret Misrine. Ces deux villes sont situées à environ 55 km au nord de Kafranbel. Dès les premières heures du soulèvement pacifique contre le régime de Bachar al-Assad en 2011, réprimé dans le sang par les forces du régime, Kafranbel est passée en 2012 sous le contrôle des rebelles, qui dominent encore avec les djihadistes de Hayat Tahrir al-Cham (HTS, l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda) une partie de la province d'Idleb.

La ville a compté de célèbres militants contre le régime de Damas - également critiques des djihadistes et de la radicalisation de la contestation anti-Assad. Parmi eux, figurent notamment Raed Fares et Hammoud al-Jneid, tous deux abattus en novembre 2018 par des hommes armés non identifiés. Damas, avec l'appui de l'aviation russe, a lancé en décembre une offensive d'envergure dans le nord-ouest syrien. Celle-ci a tué plus de 400 civils, selon l'OSDH, et déplacé près de 900.000 personnes, d'après l'ONU, l'exode le plus massif en une si courte période depuis le début de la guerre syrienne en 2011. Ces dernières semaines, le régime syrien a pu conquérir près de la moitié de la province d'Idleb. Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 380.000 morts et déplacé plusieurs millions de personnes. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK