Syrie: le Hezbollah n'exclut pas une intervention dans les combats

Hassan Nasrallah n'exclut pas une intervention directe
Hassan Nasrallah n'exclut pas une intervention directe - © AFP/ANWAR AMRO

Le chef du puissant mouvement chiite libanais Hezbollah a laissé entendre mardi pour la première fois que l'Iran et son organisation pourraient intervenir directement dans le conflit car les "amis de la Syrie" ne permettront pas la chute du régime de Bachar al-Assad.

"La Syrie compte dans la région de vrais amis qui ne permettront pas que ce pays tombe dans les mains des États-Unis, d'Israël ou des groupes takfiri", faisant allusion aux extrémistes sunnites, a déclaré Hassan Nasrallah sur la chaîne du mouvement al-Manar.

"Il y a actuellement des experts iraniens qui sont en Syrie depuis des dizaines d'année mais pas de forces militaires iraniennes car c'est maintenant le peuple syrien qui combat", a-t-il noté.

"Mais, a-t-il ajouté, si la situation devenait plus dangereuse, des États, des mouvements de résistance et d'autres forces seront dans l'obligation d'intervenir de manière efficace dans la confrontation sur le terrain", a-t-il ajouté.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK