Syrie: l'ONU dénonce la pire crise des réfugiés depuis le génocide rwandais

Ces responsables ont appelé le Conseil de sécurité, divisé sur le conflit, à prendre des mesures plus fortes sur cette guerre, qui a fait depuis 26 mois près de 100 000 morts.

"Le nombre extrêmement élevé de morts aujourd'hui - environ 5 000 par mois - montre la totale détérioration de ce conflit", a affirmé le secrétaire général adjoint de l'ONU Ivan Simonovic devant le Conseil de sécurité.

Environ 6000 personnes fuient chaque jour le pays, et l'ONU a recensé environ 1,8 million de réfugiés syriens dans les pays voisins, a indiqué le Haut commissaire aux réfugiés de l'ONU, Antonio Guterres.

"Nous n'avons pas vu un afflux de réfugiés grimper à un niveau aussi effrayant depuis le génocide rwandais il y a presque 20 ans" - en 1994 -, a déclaré M. Guterres pour qui "cette crise dure depuis bien plus longtemps qu'on le craignait, avec des conséquences humanitaires insoutenables".

La responsable des affaires humanitaires à l'ONU, Valerie Amos, a suggéré à la communauté internationale de mener des opérations transfrontalières pour acheminer l'aide à l'intérieur de la Syrie.

L'ambassadeur de la Syrie à l'ONU Bachar Jaafari a contesté le chiffre des morts, "sourcé de manière non professionnelle" selon lui.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK