Syrie: l'ambassadeur à Bagdad rend son tablier et rejoint les rebelles

Les morts continuent en Syrie
Les morts continuent en Syrie - © Lo (AFP)

Les violences en Syrie ont fait une cinquantaine de morts, mercredi, selon l’opposition syrienne. La Syrie a par ailleurs enregistré une nouvelle défection: l'ambassadeur de Syrie à Bagdad ne représente plus désormais le régime syrien.

C’est le premier diplomate de haut rang à faire défection. L'ambassadeur de Syrie à Bagdad, Naouaf al-Fares, a quitté ses fonctions pour dénoncer la répression du soulèvement contre le président Bachar al-Assad. Dans un enregistrement vidéo diffusé mercredi sur Facebook, il déclare qu’il rejoint les rangs de la révolution du peuple syrien.

Sur le plan diplomatique, l’Onu reste toujours divisée après l’appel de Kofi Annan. L'émissaire international a réclamé, mercredi, au Conseil de sécurité de faire pression sur le gouvernement et l’opposition syrienne. Il a aussi demandé de prévoir des conséquences si les violences ne cessent pas.

Mais, le Conseil de sécurité n'arrive pas à se mettre d'accord sur la nature de ces conséquences. Le Conseil doit pourtant décider du renouvellement ou non de la mission de l’Onu en Syrie dans les prochains jours.

Deux projets de résolution sont en préparation. Le premier texte a été proposé par la France et la Grande-Bretagne avec l'appui des Etats-Unis et de l'Allemagne. Les Occidentaux insistent pour que le régime de Bachar al-Assad soit menacé de sanctions diplomatiques et économiques. L’autre texte a été déposé par la Russie. Pour Moscou, les menaces contre le gouvernement syrien sont inutiles.

Nicolas Willems

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK