Syrie: encore 108 victimes, l'enjeu est la ville d'Alep

Encore 108 victimes
Encore 108 victimes - © SANA (AFP)

C'est à Alep, la deuxième ville du pays que se déroulent les combats les plus acharnés. L'armée et les rebelles ont acheminé des renforts, la perte d'Alep serait pour le régime syrien une défaite cruciale.

Les rebelles ont perdu la bataille de Damas,  ils se concentrent sur Alep, le poumon économique du pays. 

Dans cette ville du  nord, les rebelles contrôleraient une dizaine de quartiers et ils arriveraient par centaines. Par où arrivent ces rebelles?

En tout cas plus via la Turquie, qui a fermé ses frontières il y a trois jours.

Sur le plan diplomatique, la situation reste bloquée au Conseil de Sécurité de l'Onu. Mercredi, lors d'un débat sur la situation au Moyen-Orient, les ambassadeurs occidentaux et russes se sont renvoyé la responsabilité de la spirale sanglante en Syrie.

Les Russes  ont à nouveau mis en garde contre une solution  qui ne passerait pas par le conseil de sécurité alors que la Russie et la Chine ont bloqué à trois reprises l'adoption d'une résolution menaçant la Syrie de sanctions.

La Russie dénonce  la position américaine et accuse  les Etats-Unis de partialité vis-à-vis des rebelles, des rebelles dont une partie ne veut pas de dialogue avec le pouvoir syrien.

Face  à ce blocage au Conseil de Sécurité, les Etats-Unis veulent  continuer à agir en parallèle, dans le cadre du groupe informel des Amis de la Syrie.

Suite des défections

Les défections au régime de Bachar al-Assad se poursuivent :  après l'ambassadeur de Syrie en Irak, ce sont un couple d'ambassadeurs, à Chypre et aux Emirats Arabes Unis qui ont fait défection, de même qu'un attaché militaire.

Françoise Nice

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK