Syrie: Bachar al Assad propose une sortie progressive de la guerre

L'armée syrienne bombarde Rastane
L'armée syrienne bombarde Rastane - © AFP PHOTO / HO / YOUTUBE

Le président syrien a suggéré une sortie progressive du conflit en Syrie, en commençant par mettre un terme aux violences dans les zones les plus meurtries par les affrontements, a dit mardi l'émissaire international Kofi Annan. Sur place, un secouriste du Croissant rouge est décédé mardi et vingt autres personnes ont péri dans les violences qui secouent la Syrie depuis près de 16 mois.

Selon le diplomate ghanéen, qui a rencontré lundi à Damas le chef de l'Etat syrien, ce dernier a suggéré "de mettre en place une approche partant de la base dans certaines zones théâtre d'une extrême violence pour tenter d'y contenir la violence puis progressivement de faire cesser la violence dans tout le pays."   

Kofi Annan, nommé en février envoyé spécial conjoint des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, a indiqué qu'il allait maintenant partager cette nouvelle approche avec l'opposition syrienne.   

Après Téhéran, où il a rencontré le chef de la diplomatie iranienne, Ali Akbar Salehi, l'ancien secretaire général de l'Onu est arrivé mardi à Badgad pour s'entretenir avec le Premier ministre irakien, le chiite Nouri al Maliki, de la situation en Syrie et son impact dans la région.

Un mort au sein du Croissant rouge

Une secouriste du Croissant rouge arabe syrien (CRAS), Khaled Khafaji, blessé la veille d'une balle dans la tête, alors qu'il secourait des blessés à Deir Ezzor, dans l'est du pays, est mort jeudi matin, a affirmé le chef des opérations du CRAS.

Par ailleurs, les forces loyales au régime ont bombardé sans répit la ville insurgée de Rastane, à 160 km au nord-ouest de Damas, dans la province de Homs, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

D'après l'opposition, Rastane est la ville qui compte le plus grand nombre de déserteurs et le régime tente, en vain, depuis des mois de s'en emparer. Le général Manaf Tlass, un des plus hauts gradés à avoir déserté, est notamment originaire de cette ville.

Par ailleurs, la ville même de Homs (centre) a été soumise, pour le 33e jour, à des bombardements de l'armée qui ont visé plusieurs quartiers dont la vieille ville et Jourat al-Chayah.

Une vidéo, filmée à Jourat al-Chayah par les opposants et mise en ligne sur Youtube, montre un quartier abandonné et en ruines. Le seul bruit que l'on entend dans cette vidéo est le chant des oiseaux, alors que défilent des images de rues en ruines et de câbles d'électricité jonchant la chaussée.

L'OSDH a précisé que la veille 98 personnes ont péri dans les violences.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK