Syrie: accord de trêve à Azaz entre jihadistes et les rebelles de l'ASL

Une vue de la ville d'Azaz
Une vue de la ville d'Azaz - © Archive MIGUEL MEDINA - IMAGEGLOBE

L'Etat islamique d'Irak et du Levant (EIIL) et l'Armée syrienne libre (ASL) ont conclu un accord de trêve à Azaz, ville du nord de la Syrie, conquise mercredi par le groupe jihadiste, lié à Al-Qaïda, rapportent vendredi plusieurs sources.

L'accord a été parrainé par la Brigade Tawhid, puissant groupe armé basé à Alep (nord) qui est sous commandement de l'ASL, le bras armé de la Coalition de l'opposition syrienne, qui est arrivé en renfort dans la ville.

Les deux protagonistes de l'accord, l'EIIL et le Bataillon de la tempête du nord, qui était basé à Azaz et dépend de l'ASL s'engagent à cesser immédiatement les hostilités, à libérer les détenus et à restituer les biens saisis de part et d'autre, selon l'OSDH qui dispose d'un large réseau de militants et de sources médicales en Syrie.

En vertu de l'accord, la Brigade Tawhid s'est interposée entre les deux protagonistes qui ont accepté l'arbitrage d'une commission mixte pour résoudre les problèmes qui peuvent surgir entre eux, selon la même source.

Les combattants de l'EIIL se sont emparés mercredi soir d'Azaz, provoquant la colère d'une partie de ses habitants et l'indignation de la coalition de l'opposition syrienne qui a accusé le groupe jihadiste de se détourner du combat contre le régime pour asseoir son influence dans les "zones libérées".

Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK