Syrie: 100 000 Palestiniens ont fui un camp à Damas

Capture d'écran d'une vidéo diffusée sur YouTube disant montrer des victimes après un bombardement des forces syriennes sur le camp palestinien de Yarmouk, près de Damas, le 16 décembre 2012
2 images
Capture d'écran d'une vidéo diffusée sur YouTube disant montrer des victimes après un bombardement des forces syriennes sur le camp palestinien de Yarmouk, près de Damas, le 16 décembre 2012 - © AFP

Quelque 100 000 personnes ont fui le camp palestinien de Yarmouk à Damas à la suite des récents affrontements entre partisans du régime et opposants, a annoncé mercredi à Genève une responsable de l'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA).

"Les gens fuient toujours en masse", a ainsi déclaré Lisa Gillian, responsable adjointe du personnel de l'agence onusienne, qui participait à une conférence de presse sur les besoins de l'ONU pour la Syrie en 2013.

Le camp de Yarmouk abritait auparavant 150.000 Palestiniens.

Mais avec "les évènements à Yarmouk", les "deux tiers pourraient avoir fui", a expliqué Mme Gillian.

Elle a souligné que le chiffre de 100 000 était une estimation.

Environ 3000 d'entre eux ont traversé ou sont en train de franchir la frontière libanaise et près de 2000 personnes supplémentaires pourraient les rejoindre, a-t-elle par ailleurs précisé.

D'autres se sont réfugiés dans des écoles ou dans les bureaux de l'UNRWA. Mais, dans la très grande majorité des cas, les Nations unies sont restées sans nouvelles. "Nous ne savons pas où ils sont", a dit la responsable onusienne.

Mardi, plusieurs raids avaient visé le camp de Yarmouk, tandis que des combats et des bombardements se déroulaient dans le quartier proche de Tadamoun, ainsi que dans d'autres secteurs pauvres du sud de la capitale, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Les rebelles, appuyés par des combattants palestiniens qui leur sont acquis, avaient réussi plus tôt à chasser d'une grande partie du camp des miliciens palestiniens favorables au régime, selon l'OSDH, qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie.

Mercredi, de Genève, Mme Gillian a appelé les parties en conflit en Syrie à respecter la neutralité des Palestiniens, et a par ailleurs demandé aux autres pays de la région de respecter le principe de "non-refoulement" des réfugiés palestiniens.

Avant ces évènements, quelque 10.000 réfugiés Palestiniens avaient déjà fui vers le Liban, et 2.600 autres vers la Jordanie.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK