Sur TF1, Tristane Banon maintient que DSK a tenté de la violer

Tristane Banon sur le plateau de TF1
Tristane Banon sur le plateau de TF1 - © AFP PHOTO POOL ERIC FEFERBERG

La journaliste et écrivaine française Tristane Banon a réaffirmé que Dominique Strauss-Kahn avait tenté de la violer en 2003, au cours d'une confrontation organisée jeudi par la police à Paris, a-t-elle déclaré à la chaîne de télévision privée TF1.

"Il y a eu une tentative de viol et ça je le maintiens", a déclaré l'écrivain, qui a porté plainte en juillet contre DSK pour tentative de viol. Elle a toutefois reconnu que huit ans après les faits allégués "la preuve matérielle, elle n'existe pas"

Tristane Banon, 32 ans, a ajouté avoir "du mépris" pour Dominique Strauss-Kahn qui, a-t-elle affirmé, "n'a même pas osé (la) regarder" pendant les deux heures et demie qu'a duré cette confrontation.

L'ancien patron du Fonds monétaire international (FMI), qui nie toute tentative de viol, mais avait concédé lors d'une précédente audition avoir fait des avances à la jeune femme, a lui aussi maintenu sa position, selon son avocat.

"DSK est resté sur sa position et elle aussi", a déclaré Me Henri Leclerc, qui s'est refusé à donner tout autre détail sur cette confrontation. Interrogé sur des regrets qu'aurait pu exprimer son client, il a répondu : "Il n'a aucune raison de s'excuser".

Dans sa confession télévisée, le 18 septembre, également à la chaîne TF1, DSK avait affirmé qu'"aucune violence" n'avait été exercée sur Tristane Banon lors de leur rencontre en 2003.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK