Sumatra: panique à Aceh après un fort tremblement de terre

RTBF
RTBF - © RTBF

Un fort séisme de magnitude 7,8 a frappé tôt mercredi le nord de l'île indonésienne de Sumatra, déclenchant une brève alerte au tsunami et un mouvement de panique mais sans provoquer de dommages importants.

Une douzaine de personnes ont été blessées, dont quatre sérieusement, lorsque des habitations ont été endommagées sur la petite île de Simeulue, au large des côtes nord-ouest de Sumatra, selon les services de secours.

Cette région, située dans la province d'Aceh, avait été la plus touchée par le tsunami dévastateur qui avait fait 220 000 morts en Asie en décembre 2004.

Le tremblement de terre a été enregistré mercredi à 05h15 locales (minuit 15 HB) à une profondeur de 46 km par l'Institut de géophysique américain (USGS). L'agence de géologie indonésienne a évalué à 7,2 la magnitude.

"La secousse a duré près d'une minute. Les gens ont paniqué et sont sortis de chez eux", a constaté le correspondant de l'AFP à Banda Aceh, la capitale de la province d'Aceh.

"Je dormais lorsque le séisme s'est produit. J'ai réveillé ma femme et mes deux enfants et nous sommes rapidement montés sur la moto pour gagner un lieu en hauteur", a témoigné Agus, 30 ans, qui avait perdu sa mère et deux proches dans la catastrophe de 2004.

"J'ai vu que mes voisins paniquaient aussi. Ca nous a rappelé 2004. Je ne veux pas retourner tout de suite dans ma maison, qui est proche de la mer", a-t-il ajouté.

Le 26 décembre 2004, quelque 168.000 personnes avaient été tuées dans la seule province d'Aceh par le tsunami, consécutif à un séisme de magnitude 9,3.

Le tremblement de terre de mercredi "a été provoquée par des tensions entre les plaques indo-australienne et eurasienne, comme en 2004", a indiqué un responsable de l'agence de géophysique, Suharjono. "C'est une zone toujours instable. Nous ne pouvons prédire quand se produira le prochain gros tremblement de terre et nous devons donc rester vigilants", a-t-il ajouté, en précisant qu'il y avait eu au moins quatre répliques.

En septembre 2009, un séisme de magnitude 7,6 avait fortement endommagé la ville de Padang, dans l'ouest de Sumatra, provoquant la mort de plus de 1.000 personnes.

Peu après le séisme, le Centre d'alerte au tsunami dans le Pacifique a déclenché une surveillance de possible tsunamis locaux, tout en indiquant ne pas attendre de tsunami destructeur de large étendue.

En Thaïlande, une alerte au tsunami a été lancée sur la côte Andaman, où la population a été encouragée à gagner des lieux sûrs. Elle a été levée moins de deux heures plus tard.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK