Attaque à Strasbourg: "Le terrorisme a de nouveau frappé", quatre personnes placées en garde à vue

Le procureur de Paris Rémy Heitz, dont la section antiterroriste mène l'enquête sur l'attaque de Strasbourg qui a fait 3 morts et 13 blessés, a tenu une conférence de presse ce mercredi au tribunal de grande instance de Strasbourg.

Le magistrat, qui s'est rendu mardi soir sur les lieux de l'attaque, a fait un point sur les investigations alors que se poursuit la traque policière pour retrouver le suspect, un homme de 29 ans fiché S pour radicalisation islamiste et connu pour des faits de droit commun.

"Peu avant 20 heures, le terrorisme a de nouveau frappé notre territoire. À l'heure actuelle, nous déplorons le décès de deux personnes, une troisième se trouvant en état de mort cérébrale. Douze personnes sont blessées, dont six en état d'urgence", a déclaré Rémy Heitz.

Il a fait preuve de compassion vis-à-vis des victimes et à leurs familles. Un service spécifique d'aide aux victimes a déjà été mis en place. Un centre d'accueil des victimes est ouvert depuis mercredi matin. 

Au vu du profil et des témoins qui ont entendu l'assaillant crier "Allah Akbar", la section anti-terroriste s'est saisie des faits survenus mardi soir. 

Une enquête en flagrance a été ouverte, des chefs d'assassinat avec une entreprise terroriste, de tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroristes en vue de préparer des crimes d'atteinte aux personnes. 

Le procureur de Paris confirme que le suspect n'a toujours pas été retrouvé. 

Chronologie des faits

Vers 20 heures, le suspect a été vu avec une arme à feu dans le centre de Strasbourg au cœur du marché de Noël. Tout au long de son parcours, il a ouvert le feu à plusieurs reprises et il portait également un couteau. L'assaillant a tiré sur quatre soldats, en blessant légèrement un. Il a pris ensuite un taxi. Le chauffeur de taxi confirme que l'individu a évoqué son passage à l'acte. 

A sa sortie du taxi, il a croisé des fonctionnaires de police et des coups de feu ont été échangés. 

Au cours de la perquisition mardi matin, les enquêteurs ont retrouvé une grenade défensive, une arme chargée, plusieurs munitions et 4 couteaux.

De la nuit de mardi à mercredi, des investigations. Quatre proches de l'assaillant ont été placés en garde à vue cette nuit. 

Profil de l'assaillant

Le suspect âgé de 29 ans, est connu des services de justice pour des faits de droits communs, notamment pour des faits de vols et de violence. Son casier judiciaire contient 27 condamnations. La plupart des faits se sont déroulés en France, mais aussi en Allemagne et en Suisse. Il a été incarcéré à de multiples reprises. Connu des services pour sa radicalisation, il a fait l'objet d'un suivi des services de la Direction générale du renseignement intérieur (DGSI). 

>>> À lire aussi : le suspect plusieurs fois condamné pour des cambriolages

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK