Suisse : Amnesty dénonce l'interdiction du voile intégral, qui "discrimine la communauté" musulmane

Suisse : Amnesty dénonce l’interdiction du voile intégral, qui "discrimine la communauté" musulmane
Suisse : Amnesty dénonce l’interdiction du voile intégral, qui "discrimine la communauté" musulmane - © FABRICE COFFRINI - AFP

Avec l’acceptation de l’initiative anti-burqa en Suisse, la section suisse d’Amnesty International (AI) dénonce une nouvelle initiative "qui discrimine une communauté religieuse en particulier". A ses yeux, ce texte alimente inutilement la division et les craintes.

L’interdiction du voile intégral n’est pas une mesure visant la libération des femmes, estime l’ONG de défense des droits humains. Il s’agit au contraire d’une dangereuse politique symbolique qui viole la liberté d’expression et de religion, critique Cyrielle Huguenot, responsable des droits des femmes à AI Suisse, citée dans un communiqué.

L’ONG demande aux élus politiques et au gouvernement de "soutenir sans équivoque les droits fondamentaux des minorités religieuses du pays et de s’engager pour une cohabitation pacifique". Elle exige notamment des mesures pour garantir que l’interdiction du voile intégral ne marginalise pas les femmes concernées et ne les exclue pas de l’espace public.

Amnesty appelle également les autorités à renforcer les mesures visant à protéger les femmes qui subissent réellement des violences et des discriminations en Suisse, quelles que soient leur religion et leur origine.

La Fédération suisse du tourisme (FST) regrette aussi cette interdiction du voile intégral. Le secteur, qui souffre déjà beaucoup de la pandémie de coronavirus, ne peut pas se permettre de complications supplémentaires, a déclaré la directrice de la FST, Barbara Gisi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK