Suède: les images d'une femme enceinte sortie de force d'un métro font polémique sur la toile

De nombreuses vidéos postées sur les réseaux sociaux montrent une femme enceinte sortie du métro de Stockholm
De nombreuses vidéos postées sur les réseaux sociaux montrent une femme enceinte sortie du métro de Stockholm - © capture d'écran - Instagram

En Suède, la vidéo d’une femme au ventre arrondi, tirée par des agents de sécurité en dehors d’un wagon de métro a été massivement commentée et partagée depuis vendredi. Tandis que les internautes dénoncent cet acte de violence, criant au racisme, la société de transport se défend.

C’est le genre de vidéo qui est partagé en masse sur les réseaux sociaux. Une femme enceinte, est tirée avec force, hors du métro de Stockholm par deux hommes dont la tenue indique clairement qu’ils sont agents de sécurité. Une fois sortie du véhicule, elle est placée sur un banc et maintenue assise.


►►► À lire aussi : Victime d’attouchements dans le métro bruxellois, elle filme son agresseur : « Je me suis sentie hyper seule »


La police suédoise a ouvert une enquête pour savoir si la femme n’avait pas été blessée et pour comprendre le contexte de cette interpellation que certains jugent « violente ».

Résistance

C’est Stockholm SL qui organise les transports dans la capitale suédoise. Suite à la propagation massive de l’extrait vidéo, la BBC a contacté le porte-parole de la société, Henrik Palmer, afin d’avoir des explications sur le contexte de cette « exclusion » du métro. Il indique que la femme avait été interpellée dans le métro car elle n’avait pas de ticket.

Le porte-parole ajoute que la femme, qui n’était pas en ordre de tickets a, « a commencé à crier et à résister ». C’est cette non-collaboration qui aurait, selon lui, poussé les gardes à « forcer » la femme à sortir du métro.

« Beaucoup de vidéos prises par des smartphones ont été postées à ce propos et elles montrent que les agents de sécurité ont été un peu brutaux », a-t-il constaté. Il reconnaît que la manière d’agir n’était peut-être pas la plus adéquate.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK