Suède: l'enquête pour viol contre Julian Assange est classée sans suite

Le parquet suédois a annoncé vendredi qu'il abandonnait ses poursuites pour viol contre le fondateur de WikiLeaks Julian Assange, refermant une saga judiciaire qui durait depuis 2010.

"La procureure Marianne Ny a décidé de classer sans suite l'enquête pour viol présumé contre Julian Assange", a indiqué le parquet dans un communiqué.

Julian Assange, 45 ans, est réfugié à l'ambassade équatorienne à Londres depuis 2012, dans l'espoir d'échapper à un mandat d'arrêt européen pour le viol présumé d'une jeune femme en Suède en 2010.

L'Australien nie ce viol et dénonce une manœuvre pour le faire extrader in fine vers les États-Unis, où il risque d'être poursuivi pour la publication de documents militaires et diplomatiques confidentiels.

L'administration Trump a répété en avril que son arrestation était une "priorité" de Washington. Les médias locaux, citant des responsables américains, ont indiqué que les autorités américaines seraient en train d'établir des chefs d'inculpation à son encontre.

Le parquet avait précisément jusqu'au 19 mai pour renouveler une demande d'incarcération auprès d'un tribunal de Stockholm qui statuera ultérieurement. Il s'agit d'une première depuis l'audition de l'Australien par un magistrat équatorien en novembre 2016 à Londres.

Âgée d'une trentaine d'années à l'époque des faits, la jeune femme a porté plainte le 20 août 2010 contre Julian Assange, qu'elle avait rencontré lors d'une conférence de WikiLeaks à Stockholm quelques jours auparavant. Elle l'accuse d'avoir engagé un rapport sexuel pendant qu'elle dormait dans la nuit du 16 au 17 août, et sans préservatif alors qu'elle lui avait à plusieurs reprises refusé tout rapport non protégé.

Prescription en 2020

"Je suis totalement innocent", écrivait le codeur informatique dans un message publié avec la retranscription de ses déclarations au procureur équatorien.

Il soutient que la jeune femme, "SW", était consentante, à la fois désireuse d'avoir une relation sexuelle avec lui, et acceptant de ne pas se protéger. La transcription de cette audition menée en présence d'une magistrate suédoise a été remise au parquet de Stockholm, mais celui-ci ne s'est toujours pas prononcé au fond.

L'enquête pâtit d'interminables complications procédurales depuis son origine. La défense d'Assange multiplie les recours pour faire cesser les poursuites et lui permettre de sortir de l'ambassade.

L'instruction suédoise, notamment retardée par le refus de Julian Assange d'être entendu en Suède, a pris tellement de temps que la plainte d'une autre jeune femme pour une agression sexuelle présumée à la même époque, en 2010, avait été classée sans suite en 2015, les faits étant prescrits. Le viol présumé sera lui prescrit en 2020.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir