Statut de Jérusalem: Israël frappe la bande de Gaza en riposte après des tirs de roquette

L'armée israélienne a frappé jeudi soir deux "positions" dans la bande de Gaza en réponse à plusieurs tirs de roquette, écrit le quotidien Haaretz sur son site internet, dont l'un est tombé en Israël.

Les tirs d'un char et d'un avion israéliens ont visé "deux postes militaires" dans la bande de Gaza, a dit l'armée sans préciser qui contrôle ces "postes". Mais elle a souligné qu'elle considérait le Hamas "comme responsable des activités hostiles perpétrées contre Israël à partir de Gaza".

Ces violences font suite à la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël et d'y transférer l'ambassade américaine.

Des Palestiniens en colère ont affronté les soldats israéliens et brûlé le portrait de Donald Trump jeudi pour protester contre cette décision potentiellement explosive.

 

 

Le Hamas, le mouvement islamiste palestinien qui contrôle la bande de Gaza, a appelé à une "nouvelle intifada" pour dénoncer la décision du président américain.

Israël et le Hamas observent un cessez-le-feu fragile depuis la fin de la guerre de 2014, la troisième depuis que le mouvement islamiste a pris le pouvoir dans la bande de Gaza en 2007.

La trêve est sporadiquement remise en cause par des tirs de roquettes en provenance de Gaza, souvent attribués à des groupes salafistes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK