Sri Lanka : plusieurs dauphins et tortues décédés à cause de fuite chimique suite à l'incendie du X-Press Pearl

Les cadavres de huit dauphins, 48 tortues et de nombreux poissons gisaient sur les plages sri-lankaises, en raison d’un incendie sur un bateau qui a provoqué une fuite de produits chimiques, rapporte ce jeudi l’agence de presse ANP.

Début juin, un incendie s’est déclaré sur le X-Press Pearl. Il aura fallu une douzaine de jours pour venir à bout du brasier sur ce navire reliant l’Inde au Sri Lanka et qui a partiellement coulé. Sa cargaison de produits chimiques et microplastiques s’est de ce fait déversée en mer, ce qui fait craindre une catastrophe écologique aux organisations environnementales.

Les carcasses rejetées sur le rivage peu après l’incendie présentaient des brûlures causées par l’intense chaleur

Les images sont terribles pour les habitants de cette zone du pays, a réagi le ministre sri-lankais de l’Environnement, Anil Jasinghe. "Les carcasses rejetées sur le rivage peu après l’incendie présentaient des brûlures causées par l’intense chaleur" dégagée par le brasier.

De nombreuses tortues semblent en outre avoir péri à cause des produits chimiques répandus en mer. Les cadavres de chaque animal mort seront analysés afin de déterminer précisément la cause du décès.

Une baleine bleue s’est également échouée à quelque 400 kilomètres au nord du navire. Des spécialistes doivent encore déterminer si elle a succombé à un empoisonnement chimique.

Dédommagement exigé

Le gouvernement sri-lankais exige 33 millions d’euros de dédommagement à la compagnie maritime X-Press Feeders, tandis que la police locale a ouvert une enquête sur l’équipage.

Des organisations environnementales ont également engagé des poursuites à l’encontre de l’entreprise et de l’État sri-lankais à la suite de la catastrophe.

Sri Lanka: marée noire suite à un incendie sur un bateau (JT 03/06/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK