Sri Lanka : le leader radical Zahran Hashim est mort dans l'un des attentats

Un des bâtiments détruits lors de l'attentat
Un des bâtiments détruits lors de l'attentat - © ISHARA S. KODIKARA - AFP

L'extrémiste sri-lankais Zahran Hashim, homme-clé présumé des attentats djihadistes du dimanche de Pâques au Sri Lanka, a trouvé la mort lors de l'attaque d'un des hôtels de luxe de Colombo, a annoncé vendredi le président Maithripala Sirisena.

"Ce que les services de renseignement m'ont dit c'est que Zahran a été tué dans l'attaque du Shangri-La" dimanche matin, a déclaré le président sri-lankais à des reporters, sans préciser dans l'immédiat s'il était l'un des kamikazes.

Démission du chef de la police

Le chef de la police du Sri Lanka a démissionné à la suite des attentats du dimanche de Pâques qui ont fait 253 morts dans l'île d'Asie du Sud, a annoncé vendredi le président Maithripala Sirisena.

"L'inspecteur général de la police a démissionné", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une rencontre avec la presse. Pujith Jayasundara est le deuxième haut responsable sri-lankais à quitter son poste en raison de l'échec des autorités à empêcher le carnage, après le plus haut responsable du ministère de la Défense jeudi soir.

Des kamikazes ont frappé dimanche matin trois hôtels de luxe de Colombo et trois églises chrétiennes bondées en pleine messe de Pâques. Le Sri Lanka a lancé une gigantesque traque de suspects en lien avec les attaques qui ont fait 359 morts et autour de 500 blessés dimanche, revendiquées par l'organisation Etat islamique (EI).

Journal télévisé 24/04/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK