Sous-marin danois: Peter Madsen fait appel de sa condamnation à la prison à vie

Croquis d'audience représentant Peter Madsen
Croquis d'audience représentant Peter Madsen - © Anne Gyrite SCHUETT / Ritzau Scanpix

L'ingénieur danois autodidacte Peter Madsen, condamné à la prison à vie pour le meurtre de la journaliste suédoise Kim Wall, a fait appel. Il ne conteste pas sa condamnation pour meurtre mais espère bénéficier d'une peine allégée, a indiqué lundi le parquet de Copenhague.

Le tribunal de Copenhague a rendu son verdict à la fin du mois d'avril et Peter Madsen, 47 ans, avait annoncé qu'il ferait appel de la sentence, sans préciser quelle partie du prononcé il viserait. En attaquant seulement la durée de sa peine, il se soumet donc à sa condamnation pour meurtre. Il avait pourtant déclaré jusqu'à présent que la journaliste de 30 ans était décédée à la suite d'un accident dans son sous-marin privé.

Kim Wall a disparu en août 2017 après avoir embarqué à bord du submersible de Madsen. Son corps découpé en morceau a ensuite été retrouvé dans la baie de Køge, près de Copenhague. L'accusé reconnaissait avoir dépecé la jeune femme mais niait l'avoir tuée.

Au Danemark, une condamnation à vie revient généralement à une peine de 15 ans de prison. Une mise en liberté peut toutefois être sollicitée après 12 années purgées. Peu de prisonniers restent derrière les barreaux jusqu'à la fin de leurs jours.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK