Sous-marin danois: la tête et les jambes de la journaliste Kim Wall retrouvés, Madsen clame son innocence

La journaliste suédoise Kim Wall, dans une photo confiée par ses proches le 28 décembre 2015
La journaliste suédoise Kim Wall, dans une photo confiée par ses proches le 28 décembre 2015 - © Tom WALL

La tête de la journaliste suédoise Kim Wall, qui avait été portée disparue la soirée du 10 août, alors qu'elle effectuait un reportage sur le submersible privé UC3 Nautilus en compagnie de son concepteur près de Copenhague, a été retrouvée, annonce samedi la police danoise. Après d'intenses recherches, son tronc avait déjà été retrouvé.

La tête et les jambes de la journaliste, ainsi que des vêtements lui appartenant, ont été retrouvés vendredi. Les recherches se poursuivaient pour retrouver ses bras.

Le compagnon de Kim Wall s'était inquiété de ne pas recevoir de ses nouvelles et avait alerté la police.

Peter Madsen avait été secouru le 11 dans le détroit de l'Öresund, entre Danemark et Suède, alors que sombrait son sous-marin, volontairement sabordé par lui selon les autorités danoises. Il est suspecté du meurtre de la journaliste suédoise. Des films de décapitation de femmes ont notamment été retrouvés sur un disque dur dans l'atelier de l'inventeur. 

Inculpé de meurtre et atteinte à l'intégrité d'un cadavre, Peter Madsen, ingénieur autodidacte de 46 ans, continue de clamer son innocence malgré un large faisceau d'indices à charge. 

L'accusation soutient que M. Madsen a tué Kim Wall afin de satisfaire un fantasme sexuel, puis démembré et mutilé son corps. L'autopsie n'a pas permis d'établir les causes de la mort, mais a mis en évidence de multiples mutilations infligées aux parties génitales de la victime.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK