Soudan: le Nord et le Sud se déchirent pour le pétrole

La Chine fait tout pour calmer le jeu entre les deux parties; il faut dire que Pékin a beaucoup investi dans les installations pétrolières soudanaises. le problème, c'est que les principaux gisements se trouvent au sud Soudan. Mais le sud Soudan dépend du nord pour exporter son précieux brut via des oléoducs.

L'an dernier, le sud Soudan, peuplé principalement de chrétiens et d'animistes, a proclamé son indépendance, une indépendance reconnue par le nord Soudan, à majorité musulmane. Mais la lune de miel n'a duré que quelques mois. Le partage des revenus pétroliers, entre autres, est devenu une pomme de discorde et depuis fin mars, les armées du Nord et du Sud s'affrontent dans la zone frontalière, avec des centaines de morts à la clef. Le président du nord Soudan, Omar El Béchir, a qualifié le gouvernement du sud d'insecte nuisible et a menacé de l'écraser.

Le conseil de Sécurité des Nations Unies a appelé  les deux pays à la retenue, mais c'est donc la Chine qui pourrait jouer les pompiers entre les deux frères ennemis.

Françoise Wallemacq

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK