Soudan du Sud : 30 travailleurs humanitaires évacués après que des ONG soient prises pour cibles

Près de 30 travailleurs humanitaires ont été évacués "pour leur sécurité" d'une zone reculée du nord du Soudan du Sud, à la suite de menaces et d'une attaque jeudi, a annoncé vendredi le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha).

La tension n'a cessé de croître ces dernières semaines dans la localité de Renk, proche de la frontière avec le Soudan, des groupes de jeunes habitants reprochant aux organisations humanitaires opérant sur place ne pas employer des Sud-soudanais originaires de leur région, a expliqué en substance Ocha dans un communiqué.


►►► Lire aussi: Soudan du Sud : le gouvernement et les rebelles s'accordent pour un cessez-le-feu


Jeudi, un entrepôt appartenant à l'ONG suisse Medair a été incendié par des jeunes en colère, ont rapporté des responsables locaux et des témoins.

Les jeunes locaux avaient auparavant intimé aux ONG l'ordre de se plier à leur demandes ou de quitter la zone, a précisé le chef par intérim d'Ocha au Soudan du Sud, Mohamed Ag Ayoya.

Les violences à Renk s'inscrivent dans un contexte de recrudescence des attaques contre des humanitaires et leurs convois dans d'autres régions du Soudan du Sud, pays qui tente de sortir d'une guerre civile débutée fin 2013 et qui a fait quelque 380.000 morts.

Soudan, signature d'un accord pour la transition politique: images JT du 17/08/2020

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK