Sommet européen : "Les rumeurs d'un blocage avec le Royaume-Uni sont exagérées"

L'émission La Semaine de l'Europe revient sur le Sommet européen qui a réuni ce jeudi et vendredi les chefs d'Etat et de gouvernement des 28 à Bruxelles. Le Brexit était au cœur des discussions. Les 27 leaders européens, sans la première ministre britannique, se sont penchés sur les progrès engrangés lors des cinq premiers rounds de négociations relatifs au divorce entre Londres et l'Union européenne. Le président du Conseil européen a également marqué ce sommet avec la présentation d'une feuille de route visant à piloter le futur de l'Europe. 

Les Européens font un geste envers Theresa May

L'un des événements attendus de ce Sommet européen était l'éventuel lancement de la seconde phase de négociation sur le Brexit entre Européens et Britanniques. Il fallait que la première phase, celle qui porte sur les droits de citoyens, sur la frontière entre l’Irlande du nord et la république d’Irlande et, surtout sur le règlement financier du divorce, connaissent des avancées significatives. Mais, ces négociations patinent. Le solde des comptes avant le Brexit freinent notamment le processus. Les 27 pressent Theresa May d'avancer sur la facture du Brexit. Les Britanniques exigent, eux, des garanties sur leur relation future avec l’Union avant de parler d'argent. 

Pour sortir de l’impasse, les Européens ont voulu faire un petit geste. Donald Tusk a fait un pas vers Theresa May. A l'issue de la conférence de presse de jeudi soir, le président du Conseil a assuré que "les rumeurs d'un blocage entre l'Union européenne et le Royaume-Uni sont exagérées. Des progrès insuffisants ne signifient pas qu'il n'y a pas de progrès du tout." 

Les 27 dirigeants restant dans l'Union ont d'ailleurs donné leur feu vert ce vendredi pour préparer en interne la deuxième phase des négociationsUne façon comme une autre de dire aux Britanniques que les Européens seraient prêts à passer à l'étape supérieur lors du sommet de décembre prochain pour autant que Londres accepte de faire un geste. 

Donald Tusk propose une réforme de l'Europe

Ce Sommet européen a également été marqué par la présentation d'une feuille de route pour le futur de l’Europe, une initiative de Donald Tusk. C'est une manière pour les dirigeants européens de monter qu’ils sont prêts à aller de l’avant. Depuis le référendum sur le Brexit, ils ont réussi à préserver l’essentiel: leur unité. Mais, depuis quelques mois, plusieurs voix se sont faits entendre pour aller plus loin. Il y a eu le discours du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, sur l’état de l’Union et celui du président français, Emmanuel Macron à la Sorbonne. Donald Tusk veut reprendre la main. Il propose maintenant de mettre sur la table une vision à long terme avec un calendrier de treize réunions prévues dans les deux prochaines années. Emmanuel Macron s'est félicité du changement de méthode prônée par le président du Conseil européen, Donald Tusk, qui veut favoriser des "échanges plus francs" entre les 28. 

Découvrez l’intégralité de l'émission La Semaine de l'Europe ce dimanche matin entre 08h20 et 09h00 sur La Première ou en rediffusion sur RTBF Auvio

Toute l'actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d'information européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK