Snowden assure avoir agi seul, juge absurdes les accusations d'espionnage

"Cette idée +d'espion russe+ est absurde", lance le jeune homme recherché par Washington et actuellement réfugié en Russie, dans un entretien au New Yorker.

Dans cet entretien, l'ex-informaticien souligne "de façon claire et sans ambiguïté" avoir agi "seul, avec l'aide de personne, encore moins d'un gouvernement". Des élus américains ont laissé entendre dimanche que Snowden a pu agir avec l'aide d'une puissance étrangère.

"Je pense que nous devrions répondre à des questions intéressantes, ce qui nous conduirait certainement à croire que les Russes ont eu, au moins en partie, quelque chose à voir" avec l'affaire des fuites de Snowden, a déclaré Mike Rogers, président de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants. "Tout, depuis la manière dont il a préparé sa fuite, son itinéraire, jusqu'à la façon dont il a abouti rapidement à Moscou", où il est désormais réfugié, conduit à s'interroger, a ajouté l'élu républicain sur CBS. "Je pense qu'il a été aidé par d'autres", a abondé le même jour sur ABC Michael McCaul, président de la commission sur la Sécurité intérieure de la Chambre.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK