Six mois après son échec, Vega décolle avec des satellites d'observation de la Terre

La fusée européenne Vega, qui avait perdu deux satellites à l'automne 2021, a décollé dans la nuit de mercredi à jeudi depuis Kourou avec à son bord des satellites d'observation de la Terre, a constaté l'AFP.

Le tir a eu lieu à 22h50 heure locale (3h50 heure belge). La durée de la mission est de 1 heure et 42 minutes.

Ce lancement intervient six mois après l'échec d'un vol Vega depuis le centre spatial de Kourou.

Grâce à son service de "lancements partagés", SSMS, qui permet des missions à coût abordable, Vega embarque aussi cinq satellites légers.

Norsat-3, un microsatellite d'observation au profit de l'agence spatiale norvégienne, et quatre cubesats, pour les opérateurs Eutelsat, NanoAvionics / Aurora Insight et Spire.

D'une durée de vie de dix ans, la constellation Pléiades Neo offrira une capacité accrue de géolocalisation et une grande "réactivité" selon Arianespace, pour l'observation de la Terre, comme lors de catastrophes naturelles.

NorSat-3 transportera un détecteur de radar de navigation expérimental pour accroître les capacités de détection des navires.

Il s'agit du troisième lancement de l'année depuis le centre spatial de Kourou. Il s'agit du 18e tir d'une Vega.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK