Sièges vides au meeting de Donald Trump : le président américain a-t-il été piégé par des ados sur TikTok ?

Donald Trump, a tenu ce samedi son premier meeting de campagne depuis plusieurs mois à Tulsa dans l’Oklahoma, une ville qui a été le théâtre de graves violences contre les Afro-Américains il y a près de cent ans. Il y a fustigé les manifestations contre le racisme et a défendu sa gestion de la crise sanitaire liée à l’épidémie de nouveau coronavirus, tout en appelant à diminuer le volume du nombre de tests de coronavirus pratiqués aux États-Unis. Mais il n’a pas réussi à mobiliser largement, et ce serait en partie à cause du réseau social le plus en vue du moment : TikTok.

Donald Trump espérait relancer sa campagne pour un second mandat à la Maison blanche avec ce meeting mais il n’est donc pas parvenu à mobiliser la foule comme l’espérait son équipe de campagne. Le président américain a blâmé les médias qui, à ses yeux, ont découragé ses sympathisants de se rendre au meeting.

Il a aussi critiqué le comportement des manifestants à l’extérieur sans pour autant reconnaître que de nombreux sièges du complexe sportif où il tenait son discours étaient vides.

De nombreux sièges vides dans la salle

Le BOK Center de Tulsa devait consacrer le retour en fanfare du candidat Trump à sa réélection. Mais les nombreuses rangées de sièges vides n’ont pas contribué à donner l’image d’un candidat ayant su trouver un deuxième souffle.

Son directeur de campagne, Brad Parscale, a reconnu que les chiffres étaient en deçà des espérances, désignant comme responsables les "manifestants radicaux" et "une semaine de couverture médiatique apocalyptique". Une première brève allocution du président, initialement prévue en dehors de la salle pour les malchanceux qui n’y auraient pas accès, a été annulée à la dernière minute.

Lundi, Donald Trump avait assuré dans un tweet que "près d’un million" de personnes avaient réclamé des billets pour ce rendez-vous.

Un mouvement venu de la plateforme sociale Tik Tok

D’après l’agence d’information américaine Bloomberg, le président a été victime d’un mouvement sur le réseau social TikTok où des utilisateurs se seraient mobilisés pour réserver des places pour le meeting sur le site du président Trump, sans jamais avoir l’intention de s’y rendre.

Le mot d’ordre aurait débuté dans la sphère K-Pop et a, entre autres, été amplifié par Daniel Elijah et ses 435.000 abonnés. CNN évoque également une vidéo virale d’une grand-mère invitant les gens à réserver des tickets pour le show et à ne pas s’y rendre.

Il est cependant impossible à ce stade de quantifier précisément l’impact de ce mouvement sur le meeting mais de nombreuses vidéos où des utilisateurs expliquent qu’ils ne se rendront pas sur place sont disponibles sur le réseau social.

Steve Schmidt, ancien conseiller de George W. Bush et John McCain, a affirmé sur Twitter que sa fille de 16 ans et ses amis avaient commandé des centaines de tickets pour le meeting, sans avoir l’intention de se rendre au rassemblement. "Vous vous êtes fait avoir par des ados américains." a-t-il adressé à Donald Trump.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK