Si la Catalogne devient indépendante, ce village à la frontière pourrait être coupé en deux

Si la Catalogne devient réellement indépendante, que deviendront les villages à cheval sur la frontière avec l'Espagne ? Les habitants de San Rafael del Río, au sud de la Catalogne, sont très inquiets.

Un pont sépare le village en deux parties. Résultat : 750 habitants vivent à cheval sur deux régions espagnoles. "D'un côté, c'est la Catalogne. Et de l'autre côté, c'est la région de Valence", explique Domingo Giner, le maire de San Rafael del Río.

L'histoire de ce pont porte aussi en elle une part d'histoire de l'Espagne. "Ils l'ont construit pendant la guerre civile espagnole pour unir les deux populations", raconte le maire.

Beaucoup de familles sont déchirées

Mais aujourd'hui, la crise catalane a des conséquences sur la tranquillité du village et des familles. Frederico Vilea vit du côté Catalan. "Dans notre famille, il y a des pro-indépendance et des anti-indépendance. Les tensions sont de plus en plus fortes. Cela nous divise. Beaucoup de familles sont déchirées."

"Je ne pense pas que les citoyens sont responsables du conflit, assure pour sa part Carina Fornos, boulangère à San Rafael del Río. Ce sont les politiciens qui n'ont pas fait leur travail correctement."

Dans ce conflit, il faut aussi tenir compte de certains contraintes pratiques. La mairie est du côté de Valence, alors que le réseau électrique et téléphonique est basé du côté catalan. Une séparation de la Catalogne reviendrait donc à séparer bien plus que des populations.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK