Shutdown des administrations fédérales américaines: Trump remporte le record de paralysie

L’administration Trump a déjà connu deux shutdown en 2018.
L’administration Trump a déjà connu deux shutdown en 2018. - © CHIP SOMODEVILLA - AFP

Ce samedi, depuis 0h01, le président américain Donald Trump est assuré d’entrer dans l’histoire des Etats-Unis. Son administration vient de battre le record du plus long shutdown jamais connu par le pays.  Les Etats-Unis sont entrés dans le 22e jour de paralysie de l’administration fédérale américaine.

Depuis le 22 décembre, Donald Trump, refuse de céder sur le financement du mur qui devrait séparer Etats-Unis et Mexique.  Il réclame 5.7 milliards de dollars pour financer ce projet. Au Congrès, les Démocrates font barrage. Les négociations entre la Maison Blanche et les parlementaires sont dans l’impasse.  En conséquence, aucun budget ne peut être approuvé qui permettrait de faire fonctionner les administrations fédérales.  La plupart de ces administrations sont donc à l’arrêt et leurs fonctionnaires sont au chômage ou travaillent sans être payés pour le moment. Seuls des département essentiels comme les forces armées, par exemple, fonctionnent.

Précédent record: 21 jours sous Clinton

Le précédent record avait été établi sous l’ère Clinton, durant l’hiver 1995-1996.  Pendant 21 jours, l’administration avait connu un shutdown du 16 décembre 1995 au 6 janvier 1996.  Le financement du Medicare, l’assurance santé, était à l’origine du blocage. 280.000 fonctionnaires avaient été mis au chômage et 475.000 autres n’avaient plus été payés.  Le président américain, Bill Clinton, était finalement ressorti gagnant du bras de fer avec les Républicains à la Chambre.  Le coût de ce shutdown avait été évalué à 1.4 milliard de dollars.

Le shutdown, paralysie faute de moyens financiers de l’administration, n’a pas toujours existé dans l’histoire américaine. Le premier shutdown date de 1976, sous la présidence de Gérald Ford. Il avait duré 10 jours. 

Des shutdown sous Reagan et Obama

Dans les années 80, sous l’ère Reagan, les shutdown sont plus courts, cinq jours maximum. Mais le président Ronald Reagan détient le record du plus grand nombre de shutdown sous son ère.  Entre 1981 et 1989, Reagan a dû ferrailler à huit reprises avec le Congrès, entraînant chaque fois un blocage de l’administration.

En 2013, les Républicains, majoritaires à la Chambre utilisent le blocage pour tenter d’empêcher la mise en place de l’Obamacare, la réforme du système de santé promise par Barack Obama. Plus de 850.000 fonctionnaires seront mis au chômage pendant 16 jours. 

En 2018, déjà deux blocages sous Donald Trump

L’administration Trump a déjà connu deux shutdown en 2018.  A chaque fois, la question de l’immigration était au centre du débat. Les Démocrates s’opposaient aux propos de Donald Trump sur les jeunes arrivés illégalement sur le territoire américain. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK